La préparation technico-tactique

Christophe FRANCK - 2016-03-08

Quelle que soit la discipline sportive, les facteurs techniques et tactiques ont une part prépondérante dans la réussite compétitive. Il est impossible d’espérer une performance de haut niveau avec une technique pauvre ou avec un faible bagage tactique.

Si le couple « technique – tactique » est souvent associé, c’est qu’il forme le cœur de la discipline sportive. Néanmoins, technique et tactique se différencient sur les buts à atteindre. Pour la technique l’objectif est de réaliser une action en exécutant un geste réglementé et parfois imposé par la discipline concernée. Le but de la tactique est de modifier le rapport du sportif avec l’environnement pour répondre de façon la plus efficace à une situation problématique réelle posée par un adversaire.

La préparation technique

Le travail technique vise la qualité des gestes et des déplacements, la précision, la vitesse d’exécution, la variété et la capacité à enchainer les gestes. La technique est fortement corrélée aux qualités psychomotrices du sportif, c’est-à-dire les qualités sur lesquelles l’apprentissage moteur va intervenir. Cet apprentissage vise la forme d'une production gestuelle précise et intentionnelle à partir d'une boucle « action - retour d'informations – rétroaction » (ou feedback) et permet l'acquisition de mouvements coordonnés. Ce sont les qualités psychomotrices qui sont sollicitées lors de la découverte de nouvelles techniques et lors de l'amélioration ou de l'affinement de celles-ci.

La méthode d’apprentissage de la technique est la répétition avec des conditions différentes et évolutives de réalisation (évolution, rythme, équilibre, etc.).
Même à haut niveau, le sportif doit répéter, réviser et sans cesse améliorer sa technique car c’est un des facteurs déterminants de la performance. Les autres domaines viendront « encapsuler » la technique pour tendre vers l'excellence mais ne ils pourront jamais s'en affranchir.
La tactique par exemple ne peut se bâtir que sur des possibilités de réalisation gestuelle individuelle. Plus ces dernières sont nombreuses, plus le stock de schémas tactiques envisageables est potentiellement important. 

La préparation tactique

La tactique au tableau noirLa préparation tactique a pour objectif de travailler des solutions adaptées pour obtenir un résultat voulu face à un adversaire. La tactique utilise les capacités techniques, physiques et psychologiques du sportif ou du groupe et tient compte des capacités de l'adversaire.
La préparation permet d’établir des schémas, des « plans de bataille » pour construire la victoire, pour s’adapter aux problèmes posés par l’adversaire et pour éviter une désunion tant au point de vue du jeu qu'au niveau psychologique. Le travail s’appuie sur une démarche de résolution de problèmes et de mises en situation.
Cette qualité tactique sollicitée par les processus d'analyse, de traitement de l'information et de prise de décision, dépend de la faculté du sportif à s'adapter aux contraintes posées par l'adversaire, pour offrir la meilleure réponse possible quelle que soit la situation.

La tactique et la stratégie. La tactique est subordonnée à la stratégie et s'applique à la servir. Autrement dit, la stratégie peut être considérée comme l'idée générale qui va être décidée avant la compétition pour gagner, alors que la tactique correspondra aux moyens employés et pourra changer en cours d'épreuve.
Exemples de stratégie :

  • Imposer ses propres points forts sans (réellement) s'occuper de l'adversaire ;
  • Jouer sur les points faibles de l'adversaire et neutraliser ses points forts ;
  • Etc.

Exemples de tactique (en boxe pieds-poings) :

  • Mettre la pression sur l’adversaire en avançant et en réalisant des enchainements 3-4 coups variés ;
  • Travailler avec des coups rectilignes face à un adversaire qui ne sort pas de l’axe ;
  • Etc.

Pour préparer une rencontre, l’entraineur doit dès qu’il le peut étudier l’adversaire. Ne pas le faire, c’est se priver de stratégies et de possibilités tactiques. L’étude peut provenir d’une visualisation directe, d’une vidéo, de renseignements rapportés, etc.
Si le choix privilégié est de se préparer en fonction de l'adversaire, l'entraînement doit se faire avec un partenaire ou une équipe ayant des caractéristiques se rapprochant de celui-ci. L'intégration de schémas déterminés (placements des joueurs, réaction programmée à un signal, etc.) permet de rapidement mettre en place sa propre tactique et de s'y référer, surtout dans les moments de difficultés traversés pendant la rencontre. Ce choix n’enlève en rien la capacité de prise de décision qui doit être développée pour faire face à des situations changeantes ou non prévues.

L'apprentissage de la technique et de la tactique

La technique et l'aspect tactique d'une activité sportive doivent être appréhendés dès les premières étapes de l'apprentissage et développés tout au long de la carrière du sportif.
Une grande majorité des séances doivent être dédiées spécifiquement au domaine technico-tactique.
Exemple de séance au football :

  • Technique : dribbles, contrôles, frappes de balle, etc.
  • Tactique : placement sans ballon, jeu à une touche de balle, exploitation des gestes techniques dans une situation particulière, etc.
Le travail technico-tactique doit être fait lors de tous les cycles d'entraînement avec des objectifs ciblés en fonction des différentes périodes (voir La programmation des séquences).

Visitez la boutique !

La boutique d'E-SPORTING-COACH.FR : préparations, séances et utilitaires

Retrouvez-nous sur Youtube

Canal E-SPORTING-COACH : la chaine Youtube du site